L’air est de meilleure qualité à bord depuis la victoire historique du SCFP

hpouliot Uncategorized

Le SCFP se bat fièrement et depuis longtemps pour améliorer les conditions de travail dans le secteur du transport aérien. Au début des années 1980, les agents de bord du SCFP ont fait campagne en faveur de l’interdiction du tabac à bord des avions. Dans leur milieu de travail, ils ne voulaient pas être exposés à la fumée de cigarette, une substance nocive.

Fort de l’appui de ses membres agents de bord, le SCFP a exercé des pressions sur le gouvernement fédéral, former une coalition d’alliés sur cet enjeu et lancer une campagne nationale de lettres. En 1987, lest devenu la première ligne aérienne à interdire le tabac sur ses vols nord-américains. Air Canada a emboîté le pas l’année suivante.

En 1998, devant la pression populaire qui s’accentuait, la députée néo-démocrate Lynn McDonald a présenté le projet de loi intitulé Loi sur la santé des non-fumeurs. Il prévoyait l’interdiction de fumer dans les lieux de travail sous juridiction fédérale, à l’exception de locaux réservés à cet effet. Depuis l’entrée en vigueur de la loi le 30 décembre 1989, le tabagisme est interdit sur tous les vols intérieurs canadiens, ainsi que sur les vols internationaux effectués par des transporteurs canadiens.

Grâce au militantisme des agents de bord du SCFP, le Canada est devenu un chef de file dans la lutte aux effets nocifs de la fumée secondaire en milieu de travail. En 1992, à l’Assemblée de l’Organisation de l’aviation civile internationale, les délégués du Canada ont proposé une résolution exhortant tous les pays à « prendre, dès que possible, toutes les mesures nécessaires afin de limiter progressivement le droit de fumer à bord de tous les vols internationaux avec passagers, avec comme objectif ultime l’interdiction complète ».

De son côté, le SCFP poursuit ses efforts en vue d’améliorer la qualité de l’air à bord des avions. Il demande notamment à Transports Canada d’exiger des transporteurs canadiens qu’ils équipent tous leurs appareils d’un système de filtration de l’air qui élimine les contaminants potentiels.

Appuyez les démarches du SCFP en signant la pétition En avion, en sécurité.