Santé et sécurité à bord : le SCFP veillera à vos intérêts

hpouliot Uncategorized

Dans le cadre de notre campagne de recrutement, nous avons entendu de nombreux agents de bord exprimer des craintes à la suite de la décision de WestJet d’utiliser un chariot de service plus large et plus lourd qui est mal adapté aux dimensions des allées. L’utilisation de ce nouveau chariot pose des défis ergonomiques, ce qui augmente le risque de blessures, autant pour les agents de bord que pour les passagers.

La Partie II du Code canadien du travail permet aux travailleurs de déposer une plainte auprès de leur employeur en vertu de l’article 127. Si l’employeur ne résout pas le problème, le comité de santé et de sécurité au travail peut être saisi du dossier. Le SCFP propose plusieurs cours sur la santé et la sécurité au travail, dont une formation de deux jours et demi qui s’adresse spécifiquement aux membres du secteur du transport aérien. Cette formation aide nos membres à s’y retrouver dans le système réglementaire souvent complexe du secteur, et ce, dans le but de rendre leur milieu de travail plus sécuritaire.

Le SCFP a collaboré avec plusieurs compagnies aériennes pour trouver des solutions aux problèmes ergonomiques qui affectaient ses membres. Deux de nos experts en ergonomie ont même voyagé sur deux lignes aériennes pour observer, mesurer et recommander des améliorations aux aires et aux méthodes de travail.

Lors d’une récente ronde de négociation, nous avons négocié et obtenu une clause garantissant que la charge de travail des agents de bord n’augmentera pas en cas de changements à la manière dont le service aux passagers est effectué. Nous avons de bonnes relations et des rencontres régulières avec les organismes de réglementation en matière de santé-sécurité au travail pour discuter de problèmes comme l’épuisement et la présence de vapeurs toxiques en cabine.

Le SCFP représente des agents de bord de dix transporteurs aériens canadiens. Nous possédons l’expertise et le professionnalisme nécessaires pour coopérer avec les compagnies aériennes afin d’améliorer la sécurité à bord sans nuire à la rentabilité de l’entreprise. Tout le monde y gagne. Et nous espérons pouvoir en faire profiter les agents de bord de WestJet !