Les appuis à la création d’un syndicat se multiplient malgré les agissements de WestJet

hpouliot Uncategorized

La direction tente à nouveau d’intimider les agents de bord. Elle vous a envoyé un courriel dans le but de fragiliser les appuis à la création d’un syndicat qui sont de plus en plus nombreux. Nous déplorons que vous continuiez à recevoir de telles communications.

Nous avons reçu des plaintes à propos de ces agissements. Certains d’entre vous se demandent si la direction avait le droit d’agir ainsi en vertu le Code canadien du travail. Or, ce n’est pas permis. L’article 94(1)(a) du Code interdit à l’employeur d’intimider ou de menacer quiconque encourage ses collègues à adhérer à un syndicat. C’est la loi.

La direction de WestJet a au moins reconnu votre liberté d’expression et votre droit d’association et tant mieux. Vous avez en effet le droit d’exprimer votre appui au SCFP. C’est la vérité. D’ailleurs, nous vous encourageons à utiliser votre influence et de vos réseaux personnels pour parler du SCFP à vos collègues agents de bord de WestJet afin que vous obteniez tous la représentation dont vous avez besoin le plus tôt possible.

Le droit des employés de se doter d’un syndicat est aussi garanti par la loi. Et le Code canadien du travail ne restreint pas ce droit au simple recrutement des employés sur les lieux de travail en dehors des heures de travail, incluant les pauses et les périodes de repos rémunérées.

Les sympathisants du SCFP ont le droit de distribuer, de faire circuler et de recevoir de l’information à propos du syndicat. Les agents de bord de WestJet ont aussi le droit de signer une carte de membre.

La loi oblige WestJet à respecter le Code canadien du travail. La compagnie n’a pas le droit d’intimider, de menacer, de discipliner ou de congédier un agent de bord en raison de sa participation à la campagne de syndicalisation ou de son soutien au SCFP. Pour sa part, le SCFP a mené, mène et mènera sa campagne dans le respect des règles en place, et ce, malgré les menaces et les gestes d’intimidation de la direction de WestJet. C’est un fait.

Si l’envoi répété de courriels de menace à tous ses employés dévoués reflète le type de « relation directe » que favorise WestJet avec ses membres d’équipage, il est plus clair que les agents de bord de WestJet ont besoin de l’appui du SCFP et rapidement. C’est la réalité.

Signez votre carte de membre du SCFP dès maintenant.