#Vendredivérité : Votre syndicat peut vous aider à éviter l’épuisement

hpouliot Uncategorized

Après la relâche scolaire, bon nombre d’agents de bord se sentent épuisés. Plusieurs ont travaillé six tronçons de vol par jour, en plus des mises en place non rémunérées, sans oublier les heures passées dans les aéroports.

Le SCFP peut vous aider à améliorer les règles encadrant votre travail.

Grâce à la négociation collective, les agents de bord membres du SCFP ont réussi à utiliser les règles de travail pour éviter l’épuisement professionnel.

Les jumelages efficaces réduisent le temps perdu dans les aéroports. Et la « journée de service moins quatre » négociée par les agents de bord de la composante Air Canada du SCFP leur permet de se faire payer pour la meilleure des deux options suivantes : leurs crédits de vol pour la journée ou leur journée de service totale moins quatre heures. Par exemple, un tour qui vaut six heures avec une journée de service de 12 heures donne une paye de huit heures. Un tour qui vaut dix heures avec une journée de service de 12 heures donne une paye de dix heures.

Bref, ils sont payés pour leurs heures travaillées.

Pourquoi ne pas en profiter vous aussi ? Signez votre carte d’adhésion au SCFP et invitez un collègue à le faire pour obtenir la convention collective et la représentation juste que vous méritez.

Nous vous invitons aussi à répondre à notre sondage sur l’épuisement des agents de bord. Faites-nous part de votre expérience. Le sondage est accessible en cliquant ici.