#Vendredivérité : comment les transporteurs à très bas prix vont vous affecter

hpouliot Uncategorized

Adrienne Silnicki, la recherchiste du SCFP national pour le secteur aérien, s’intéresse aux répercussions des transporteurs à très bas prix sur les travailleurs et les passagers à travers le monde.

Au cours des douze prochains mois, quatre nouveaux transporteurs à très bas prix (TTBP) amorceront leurs activités au Canada, dont Swoop de WestJet.

Protégez votre salaire, vos avantages sociaux et vos conditions de travail face aux TTBP en signant votre carte de membre du SCFP dès maintenant.

Le projet de loi C-49 des libéraux fédéraux va doubler les montants que les investisseurs étrangers peuvent injecter dans les transporteurs aériens canadiens. Le gouvernement affirme que cela stimulera la création de transporteurs à bas prix, ce qui risque d’avoir des conséquences négatives pour les travailleurs et les passagers.

Les TTBP font des profits sur le dos des travailleurs

Pour un TTBP, la seule manière de réussir à s’implanter consiste à réduire au minimum ses coûts de main-d’œuvre et de multiplier les tâches accomplies par ses employés. Pour leurs agents de bord, cela signifie un salaire inférieur, moins d’avantages sociaux, pas de régime de retraite et plus de tâches. Par exemple, chez VirginBlue, en Australie, les agents de bord et le personnel au sol sont interchangeables. Ils sont formés pour faire toutes les tâches, des réservations au ménage de l’avion en passant par le transport du fret et des équipements.

Les TTBP affectent les agents de bord des lignes principales

Pour concurrencer les TTBP, les transporteurs principaux apportent des changements qui ont des répercussions sur leur personnel. Après le lancement de RyanAir, Aer Lingus a réduit sa masse salariale de 21 pour cent. Après celui d’Impulse en Australie (l’actuelle JetStar), Ansett a fermé boutique après 66 ans d’activité.

Pour plusieurs « transporteurs au sein d’un transporteur » comme JetStar (propriété de Qantas) ou Swoop (propriété de WestJet), le TTBP risque de servir à sous-traiter les tâches des employés mieux rémunérés du transporteur principal, diminuant ainsi le nombre de postes et les salaires.

Les TTBP ont des impacts pour les passagers

Si les passagers sont enthousiastes à l’idée de payer leur billet d’avion moins cher, ils finissent, dans la plupart des cas, par payer la différence en frais cachés. De plus, le confort à bord diminue considérablement.

Une course vers la médiocrité

Les transporteurs à très bas prix ne s’implantent pas au Canada pour améliorer l’expérience de vol des passagers. Ils veulent faire de l’argent en diminuant les conditions de travail du personnel et la qualité du service offert aux passagers. Pour demeurer concurrentielles, les lignes principales comme WestJet seront forcées de diminuer leur nombre de destinations, leurs services, ainsi que le salaire et les avantages sociaux de leurs employés.

Comme le lancement de Swoop approche à grands pas, il est plus important que jamais pour les agents de bord de WestJet d’obtenir la représentation syndicale dont ils ont besoin pour protéger et améliorer leur salaire, leurs avantages sociaux et leurs conditions de travail.

Signez votre carte de membre du SCFP et convainquez un collègue de faire de même.