Le SCFP défend le droit des agents de bord de WestJet de se syndiquer devant le CCRI

hpouliot Uncategorized

Le SCFP a entrepris des démarches auprès du Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) afin de protéger le droit des agents de bord de WestJet de se joindre à un syndicat sans avoir à subir des menaces, du harcèlement ou de l’intimidation, comme le garantit le Code canadien du travail.

En réponse à de nombreux agissements malheureux de la direction de WestJet à l’endroit des agents de bord, le SCFP a déposé au CCRI une plainte pour « pratique déloyale de travail ».

Cette plainte décrit :

  • comment WestJet, avec l’aide de l’autorité aéroportuaire de Calgary, a nui aux activités d’organisation syndicale à l’aéroport de Calgary.
  • les pratiques d’intimidation de WestJet qui filme ses employés qui participent à la campagne de syndicalisation ou cherchent à obtenir de l’information sur cette campagne.
  • les menaces de WestJet qui remettent en question l’emploi et le gagne-pain des agents de bord si ceux-ci optent pour la syndicalisation.
  • comment WestJet a forcé ses employés, sous peine de mesures disciplinaires, à télécharger de la documentation antisyndicale sur leur tablette.

Selon le SCFP, toutes ces actions contreviennent au Code canadien du travail. WestJet doit cesser de s’en prendre illégalement au droit des agents de bord de discuter de la formation d’un syndicat.

La direction a intensifié ses activités antisyndicales au cours des dernières semaines, car elle sait que les agents de bord sont sur le point de se doter d’un syndicat, comme l’ont fait leurs collègues pilotes.

La direction de WestJet ne veut pas perdre le contrôle absolu sur les conditions de travail des employés, mais ce désir ne justifie en rien les violations répétées des droits de ses employés qui sont protégés par la loi.

Les agents de bord de WestJet sont à la veille d’obtenir la représentation forte qu’ils méritent avec le SCFP. Signez votre carte de membre maintenant et encouragez un collègue à faire de même.